windsurf974

windsurf974 - windsurf reunion - LE site du windsurf de l'ile de la reunion, forum, photos, bons plans, les spots, les compets, tchat etc...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 «Événements météorologiques dangereux»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mat de mac 974
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 311
Age : 41
Localisation : st pierre
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: «Événements météorologiques dangereux»   Sam 2 Juin - 13:53

alors sommes nous concernes ?
il faut croire que oui, voila la reponse :




Un plan pour éviter le pire

Le Préfet de La Réunion, Pierre-Henry Maccioni, a présenté ce jeudi 31 mai 2007 le plan de secours spécialisé «Événements météorologiques dangereux» désormais en œuvre dans l’île. Un plan qui se substitue au plan de secours spécialisé «Fortes pluies» qui ne prenait pas en compte les vents forts, orages et autres évènements maritimes comme les fortes houles
Pour le préfet, l’objectif avec cette nouvelle organisation, est clair et ambitieux : «mettre un terme à une certaine banalisation par la population des avis de Météo-France comme on a pu le constater récemment avec la forte houle du 12 au 14 mai dernier et faire acquérir des réflexes comportementaux identiques à ceux acquis par tous avec le plan cyclone».
Le plan «Événements météorologiques dangereux» est donc indépendant du plan cyclone même s’il peut être déclenché simultanément avec celui-ci. Il intègre les quatre types d’événements météo qui frappent régulièrement l’île : les fortes pluies, les orages, les vents forts et les fortes houles avec, pour chaque type d’événement des niveaux de risques définis.
Concrètement Météo France émettra un bulletin de vigilance météorologique adressé au Préfet, autorités publiques comme aux médias locaux indiquant le niveau de risque, le cas échéant le risque associé, la carte de la zone soumise à l’événement météo ainsi qu’une fiche de consignes à la population. Le Préfet pourra décider alors, s'il le juge nécessaire, de déclencher une phase de sauvegarde et prendre des mesures collectives ciblées comme la fermeture d’établissements scolaires ou d’axes routiers, l’annulation d’événements accueillant du public ou l’interdiction d’activités nautiques…
(photo archives)

Texte et photos : Imaz Press Réunion >>
01/06/2007





esperont que le prefet ne panique pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mat de mac 974
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 311
Age : 41
Localisation : st pierre
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: «Événements météorologiques dangereux»   Sam 2 Juin - 14:28

Météo
Un nouveau système d’alerte
Il aura fallu deux trains de houle dont un aux conséquences humaines et matérielles catastrophiques pour que la préfecture se décide à sortir le plan événements météorologiques dangereux prêt depuis avril de l’année dernière. Il comporte deux volets : l’émission par Météo France de bulletins de vigilance pour les fortes pluies, les vents forts, les orages et la houle et le déclenchement éventuel par le préfet d’une phase de sauvegarde afin de gérer les conséquences sur le terrain.

[1er juin 2007]


Les niveaux de risque

Contre les caprices de la nature

Retrouvez le Journal de l'Ile en version numérique
Une semaine offerte pour tout abonnement

La houle qui a frappé les côtes réunionnaises ces dernières semaines aura eu au moins une conséquence positive, celle de secouer la léthargie de la préfecture. “Tout est prêt. Le document est rédigé. Il ne manque que le code d’alerte et la signature du préfet en bas de l’arrêté.” Celui qui s’exprime ainsi, ce n’est pas Didier Perrocheau, actuel directeur de cabinet du préfet, mais son prédécesseur Jean-François Colombet. Le 9 mars 2006, il annonce officiellement que le plan événements météorologiques dangereux serait opérationnel fin avril 2006. Sans les deux trains de houle - dont un aux conséquences humaines et matérielles particulièrement catastrophiques - qui ont frappé ces dernières semaines les côtes de notre île, on peut se demander si le plan n’aurait pas continué à se couvrir de poussière. “Nous avions à gérer la crise du chikungunya, plaidait hier maladroitement Didier Perrocheau. Le préfet avait fait de ce plan une priorité car il y avait un manque dans le dispositif de prévention des risques. Il a fallu réaliser un important travail de coordination entre les différents services mais aussi en liaison avec les municipalités.” Voici donc le plan événements météorologiques dangereux. Il a vocation à se substituer au plan de secours spécialisé “fortes pluies” de 1991. “Ce dernier ne prenait pas en compte les vents forts, les orages et les événements maritimes tels que les fortes houles, explique Gérard Courtois, chef d’état-major de zone et de Protection civile de l’océan Indien. Ce nouveau plan a pour ambition de mettre un terme à une certaine banalisation par la population des avis de Météo France comme on a pu récemment le constater lors de la forte houle du 12 au 14 mai dernier, et faire acquérir des réflexes identiques à ceux acquis par tous avec le plan cyclone.” La clef du dispositif reste Météo France. En cas d’alerte, elle émet un bulletin de vigilance adressé à la préfecture, aux sous-préfets et aux médias, régulièrement actualisé. Il indique les niveaux de risque (voir par ailleurs), le cas échéant le risque associé, la carte de la ou des zones soumises à l’événement et une fiche de consignes destinées à la population. “À partir de là, détaille Didier Perrocheau, le préfet décide soit de mettre en œuvre d’emblée une phase de sauvegarde si les informations reçues de Météo France sont suffisamment précises, soit d’attendre les remontées du terrain à partir des pompiers, des gendarmes ou de la police. La phase de sauvegarde peut entraîner la fermeture des écoles, des routes, l’annulation de spectacles, l’interdiction d’activités nautiques, etc. Elle peut être déclenchée à tout moment y compris lorsqu’un événement météorologique fait des dégâts alors qu’il n’y a pas eu de bulletin de vigilance. Dans ce cas le centre opérationnel de la préfecture, les postes de commandement avancés des sous-préfectures sont activés. Les maires des communes concernées doivent alors déclencher leur plan communal de sauvegarde.” Contrairement au plan cyclone où les choses sont clairement définies, le plan événements météorologiques dangereux mettra sans doute un certain temps à être assimilé.

Alain Dupuis



- Vers un nouveau plan ORSEC

Le plan événements météorologiques dangereux comme le plan spécialisé cyclones est destiné à terme à intégrer la nouvelle mouture du plan ORSEC. La loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile a profondément modifié l’approche de la prévision en France. Il s’agit d’une révision de la doctrine de la planification des secours réforme dont l’objectif majeur est de rendre cet outil de prévision plus accessible en cas de crise. Le nouveau dispositif ORSEC se veut adaptable, progressif et permanent. Son recours est « banalisé » même pour les événements mineurs, un échelon communal est créé (plan communal de sauvegarde), une veille permanente est mise en place au niveau des préfectures. Un nouveau plan ORSEC départemental est constitué d’un tronc commun, sorte de boîte à outils mis à disposition du préfet, dans lequel il trouvera un recensement des risques.



source :
http://www.clicanoo.com/article.php3?id_article=157198
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mat de mac 974
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 311
Age : 41
Localisation : st pierre
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: «Événements météorologiques dangereux»   Sam 2 Juin - 14:29

Météo
Les niveaux de risque


[1er juin 2007]


Un nouveau système d'alerte

Contre les caprices de la nature

Retrouvez le Journal de l'Ile en version numérique
Une semaine offerte pour tout abonnement
Contrairement aux alertes cycloniques qui concernent l’ensemble de l’île, les bulletins de vigilance météorologique peuvent se limiter à une région. Pour les fortes pluies, les orages et les vents violents, La Réunion a été partagée en cinq zones : zone 1 au Nord, zone 2 du Nord-Est à l’Est, zone 3 de l’Est au Sud, zone 4 du Sud au Sud-Ouest, zone 5 à l’Ouest. Chaque bulletin émis par Météo France précisera, outre la région concernée, la nature et l’ampleur prévisible du risque.
Risque de fortes pluies : 20 à 50 %
Risque important de fortes pluies : supérieur à 50 % avec quatre seuils associés : 70 mm en trois heures, 100 mm en 6 h, 150 mm en 12 h et 200 mm en 24 h.
Risque d’orages : 20 à 50 %
Risque important d’orages : supérieur à 50 %
Risque de vents forts : 20 à 50 %
Risque important de vents forts : supérieur à 50 %, les seuils associés sont des rafales entre 100 et 150 km/h en pointe.
Risque de fortes houles : Le seuil pour les houles polaires ou d’alizés : H1/3 supérieur ou égal à 4 m. La formule H1/3 signifie que la hauteur prévisionnelle correspond à la hauteur moyenne du tiers des vagues les plus hautes. Ce qu’il faut retenir, c’est que la hauteur maximale peut atteindre deux fois la valeur indiquée.

Le danger de banaliser les alertes

“Météo France avait prévu une houle de 3,50 m à 4 m. Nous avons retenu la valeur supérieure”. Didier Perrocheau a expliqué hier après-midi le décalage apparent entre l’avis de houle émis pendant le week-end par la station Météo France du Chaudron et la vigilance météorologique déclenchée par la préfecture. Quatre mètres, c’est le seuil du risque fortes houles sachant que les hauteurs de vagues indiquées sont des valeurs moyennes, les vagues les plus hautes pouvant atteindre deux fois ces valeurs. À ce rythme on risque de se retrouver tout au moins pour la houle en vigilance météorologique tout au long de l’hiver austral, ce qui aurait pour conséquence de banaliser les alertes.

source :
http://www.clicanoo.com/article.php?id_article=157199
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: «Événements météorologiques dangereux»   

Revenir en haut Aller en bas
 
«Événements météorologiques dangereux»
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour de lit dangereux pour les nouveaux nés?
» Un autre "jeu" dangereux au collège !!
» Les jeux dangereux chez les enfants
» les événements de l'année 2010
» Dépliants produits dangereux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
windsurf974 :: Général :: La dodo le la-
Sauter vers: